Bien débuter la polymère

Quelle réalisation facile pour commencer la Fimo ?

On me demande souvent des conseils pour débuter la sculpture, et donc réalisation quelle réalisation facile pour commencer : avec de la Fimo, la Cernit, la Sculpey, ou même avec des pâtes autodurcissantes, le choix de son 1er projet est primordial. D’ailleurs, si vous découvrez le monde de la sculpture, je vous encourage à prendre le temps de choisir votre pâte. Pourquoi ? Parce que selon la matière choisie, vous serez plus ou moins limités. Par exemple, une pâte à cuir définira la taille de votre projet en fonction de la dimension de votre four. Une pâte autodurcissante, quant à elle, sera plus cassante et donc peu adaptée pour réaliser des bijoux.

NoteVous êtes un peu perdus pour choisir votre pâte, vos outils ?
Voici une sélection d’articles pour vous aider à correctement débuter. Ces derniers ont été spécialement conçus pour vous guider dans vos premiers pas.
 Quelle pâte polymère choisir ? Il traite des grandes différences entre pâtes à cuir et celles qui sèchent à l’air libre.
 Quelle Fimo choisir ? (Fimo Soft, Effect, Pro, Cernit, Sculpey) pour plus de détails concernant les pâtes à cuir.
Pâtes autodurcissantes sans cuisson, pour tout connaître sur les pâte séchant à l’air libre.
Le matériel indispensable pour bien commencer. C’est probablement du détail pour certains, mais avoir les bons outils aide toujours lorsque l’on est débutant.

Une fois que l’on a sa pâte ainsi que nos outils, le choix de son 1er projet arrive. Quelle réalisation facile pour commencer la Fimo ? Pourquoi choisir telle option plutôt qu’une autre ? Je vous livre mes 5 conseils pour choisir la création qui sera la première d’une longue liste !Quelle réalisation facile pour commencer la Fimo ?

1 – Un projet pas trop compliqué

Je vois trop de personnes vouloir débuter avec un dragon crachant des flammes ou un buste détaillé de leur personnage préféré. Oui, ce genre de perspectives vend du rêve, mais la réalisation peut complètement vous dégoûter.

Je m’explique ! Si vous partez sur un projet trop complexe, que vous êtes complètement débutant, vous risquez de passer des heures à batailler avec votre matière. Et le pire, c’est qu’il y a des probabilités de ne pas obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes. Vous serez donc déçu(e) et vous risquez de vous décourage et de complètement abandonner.

De plus, un projet avec trop de détails amène également d’autres problématiques. En effet, il va vous demander d’apprendre tout en même temps, ce qui est clairement impossible à faire. Imaginez que vous souhaitez débuter par un personnage avec une épée posée sur son épaule. Dans ce genre de projet, il va vous falloir apprendre et maîtriser bien trop de paramètres d’un seul coup. À commencer par l’anatomie d’un visage et les volumes d’un corps humain ce qu,i rien que ça, c’est pas une mince à faire ! Il vous faudra aussi faire les cheveux, ce qui est encore une étape non négligeable dans un apprentissage. Et une fois tout ça mis en place, vous devrez vous attaquer à la lame d’une arme et donc à des éléments très géométriques. Sans parler qu’il faut habiller votre personnage, et donc aborder différentes matières…

Bref, vous êtes toujours certain(e) de vouloir vous lancer dans un tel défi…?

2 – Une idée qui vous fait plaisir

idée

Ok pour le projet pas trop complexe, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut partir dans un projet qui ne vous attire pas du tout. En effet, si par dépit vous vous tournez vers quelque chose qui ne vous procure par la moindre satisfaction, vous risquez de ne pas avoir envie de réitérer. Il est donc particulièrement important de choisir un projet que vous serez content(e) d’avoir réalisé et que vous pourrez garder. Le plaisir d’un projet achevé qui nous plait est un très bon leitmotiv pour perdurer dans n’importe quelle discipline, la sculpture y compris !

Mais comment allier un projet qui nous plait tout en ne faisait pas trop complexe ? Ça devient compliqué, si on a pour ambition de réaliser des figurines très détaillées, comme un dragon crachant des flammes… Parce que du coup, sculpter un croissant ou un petit lapin mignon ne vous procurera aucun intérêt. Honnêtement, c’est probablement le point le plus important à comprendre : vous n’êtes pas obligé de vous éloigner trop de votre but principal. En effet, vous pouvez simplifier votre réalisation pour qu’elle soit plus facile a aborder et donc commencer en douceur la Fimo.

Passionné(e) par les dragons ? Commencez par un dragon chibi ! Et si le style ne vous plait pas du tout, décomposez au maximum votre approche du dragon. Commencez par sculpter uniquement l’une des pattes du dragon pour vous en faire une coupelle ou un bougeoir. Vous pouvez aussi commencer par un porte clé et non pas une figurine haute de 50 cm ! Enfin, vous pouvez également diminuer au maximum les textures. Par exemple, votre premier dragon peut ne pas avoir d’écailles et ne garder ce genre d’approche que lorsque vous serez déjà familiarisé avec le reste !

3 – Un fanart, une réalisation facile pour commencer la Fimo ?

Junimo en pâte polymère, réalisation facile pour commencer la Fimo

Réaliser un fan-art possède quelques avantages non négligeables, surtout lorsque l’on est débutant. En effet, toute l’étape de création du design et du choix des couleurs est déjà faite. Vous pouvez donc vous concentrer uniquement sur la réalisation technique et donc éviter de vous éparpiller. De plus, en essayant de coller au mieux à la référence, vous allez devoir mettre en oeuvre bons nombres de techniques que vous n’auriez surement pas découvert si vous avez suivi votre imagination. Par exemple, pour réaliser ce petit Junimo tiré du jeu vidéo Stardew Valley, j’ai dû me creuser les méninges pour réaliser leurs bras, jambes, et petite antenne à feuille. Sur leur design, ces parties étaient bien trop fines pour que j’envisage de les sculpter en pâte polymère. Le choix d’un fil en aluminium a été l’option la plus cohérente.

L’atout « plaisir » est aussi particulièrement avantageux ! En effet, lorsque l’on se lance dans la réalisation d’un fan-art, c’est que le personnage ou l’objet choisi nous a plu lorsque l’on découvert le fandom duquel il est tiré. Fan d’une série dans laquelle vous trouvez le héros terriblement charismatique ? Il y a des chances pour que votre plaisir d’en réaliser un fan-art vous pousse à vous dépasser. Fan d’un jeu vidéo dans lequel vous trouvez l’amulette protectrice super stylée ? Là aussi, vous allez mettre toutes vos capacités à profit pour coller au mie. En bref, le côté émotionnel n’est pas à négliger, surtout lorsque l’on apprend. Autant donc mettre toutes ses chances de son côté !

Attention !Notez que la vente de fan-art n’est pas légale et punie par la loi.
Gardez cette approche dans un cadre 100% privé à titre purement personnel.

4 – Prendre son tempsêtre patient

La sculpture est une activité qui demande un minimum de temps. Bien sur, l’investissement nécessaire pour réaliser votre projet dépendra essentiellement de la complexité de ce dernier… Un dragon recouvert d’écailles sera plus gourmand en patience qu’un dragon chibi. Cependant, n’ayez pas pour ambition de plier votre projet en 5min top chrono, parce que vous serez clairement déçu(e) du résultat. Construire un volume cohérent sur l’ensemble des facettes d’un objet nécessite d’être observé sous différents angles, puis d’aborder chacun d’entre eux. Plus vous prendrez votre temps pour comprendre comment votre projet est agencé, pourquoi la courbe de telle partie ne fonctionne pas, et plus vous progresserez. Surtout qu’en prenant votre temps, vous allez pouvoir analyser plus facilement les choses qui clochent.

De plus, il vous faudra très certainement tâtonner sur certains aspects de votre projet. Par exemple, si vous n’avez jamais appris l’anatomie d’un visage, il vous faudra plusieurs essais avant d’appréhender certaines proportions. Rassurez-vous, c’est normal ! Ce processus fait partie de l’apprentissage, et c’est en pratiquant que vous allez progresser. Comme toute activité, d’ailleurs.

En bref… Soyez bienveillant avec vous-même ! Rome ne s’est pas faite en une nuit !

5- Accepter qu’on a le droit à l’erreur

level upPour progresser, il faut malheureusement se tromper et… Apprendre de ses erreurs. On a tous un projet qui nous sort clairement par les yeux. Parce qu’il n’est pas à la hauteur de ce que l’on s’était imaginé, que l’on est déçu du résultat ou qu’on y a passé tellement de temps qu’on ne peut plus le voir en peinture. Et vous savez quoi ? Ce n’est pas grave. Au contraire, ça permet de mieux comprendre certaines choses sur notre approche et surtout nos attentes personnelles. Donc si l’un de vos projets fini par vous décevoir, n’hésitez pas à vous poser 5 à 10 min pour essayer de comprendre pourquoi. Est-ce que c’est l’idée à la base qui n’était pas la bonne ? Est-ce que c’est la réalisation qui n’est pas assez soignée, et donc que vous êtes parti(e) sur quelque chose de trop ambitieux pour vous ?

Après quelques projets « déceptions », j’ai personnellement réalisé que ma motivation chutait drastiquement après 50h de travail. Force de cette constatation, j’évite au maximum les projets qui me prendrons bien plus que ce temps là. Un personnage est trop compliqué à réaliser de plein pied mais il m’intéresse quand même ? Je vais envisager de ne créer que son buste. J’aurai donc la satisfaction du projet accompli tout en continuant à apprendre. Au fur et à mesure, j’améliore mes capacités afin de sculpter plus rapidement… À terme, je pourrai envisager d’attaquer des personnages complexes de plein pied sans risquer de m’en dégoûter en court de route !

Un dernier conseil bonus….?

Je vous recommande de garder votre premier projet et de ne pas l’offrir. Pourquoi ? Parce que de le garder vous permettra de régulièrement constater les progrès que vous allez assurément faire par la suite ! De quoi encore plus vous motiver et vous encourager dans votre nouvelle activité qu’est la sculpture !

RedAliceCreationsWowEmote ⒸZydia

Allez, en super bonus, je vous ai préparé un tableau Pinterest avec plein d’idées de projets faciles pour commencer ! En espérant que ce dernier vous inspire et vous permette de vous décider sur votre choix de réalisation facile pour commencer la Fimo !

Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *