Bien débuter la polymère

Quelle pâte polymère choisir ?

Il est très facile de se perdre parmi tous les matériaux de modelage et de sculpture disponibles sur le marché. Or le choix de sa pâte est important car chaque marque possède des caractéristiques particulières. Pour savoir quelle pâte polymère choisir, il est préférable d’avoir un aperçu des différentes options.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une pâte polymère ? C’est une matière malléable avant cuisson, un peu comme une pâte à modeler pour enfants. Chauffée, elle va durcir grâce à la polymérisation de ses composants plastiques. C’est donc pendant sa cuisson qu’elle va changer de propriétés et devenir solide.

Cependant, qu’une pâte soit polymère ou non ne nous aide pas à choisir parmi tous les produits disponibles. À mes yeux, la distinction entre les pâtes devant cuir et celles qui durcissent à l’air libre est plus utile. En effet, cette différence impacte énormément sur la manière d’appréhender son projet. Elle vous orientera donc vers telle pâte plutôt qu’une autre.

Dans cet article, on va faire le tour des caractéristiques des pâtes polymères qui nécessitent une cuisson :
– leurs points forts avec leurs limites,
– comment aborder leur cuisson
– les marques les plus connues sur le marché.

On abordera aussi les pâtes autodurcissantes de la même manière.

Donc, quelle pâte polymère choisir pour ses créations ?

quelle pâte polymère choisir ?

 

Pâtes polymères nécessitant une cuisson

Les avantages des pâtes polymères à cuire

Préférez les pâtes polymères à cuire pour des objets qui devront avoir une bonne solidité, comme les bijoux. En effet, les pâtes polymères avec cuisson sont globalement plus résistantes que leurs homologues autodurcissantes.

Les projets complexes demandant différentes sessions de travail sur plusieurs jours, les pâtes polymères nécessitant une cuisson seront plus appropriées. On se tournera donc vers des marques telles que la Fimo, la Cernit ou la Sculpey. Tant qu’elles ne sont pas cuites, ces pâtes ne durcissent pas et permettent de reprendre plusieurs fois le modelage. Et ça, c’est un atout appréciable!

Les défauts des pâtes polymères à cuire

D’un autre côté, l’un des désavantages majeur de ces pâtes, c’est qu’il faut anticiper leur cuisson. Est-ce que le four est assez grand pour contenir le projet ? Comment positionner la sculpture lors de sa cuisson ? On est grandement limité avec les dimensions de notre four mais aussi par la manière d’enfourner notre projet. En outre, la surface sur laquelle notre sculpture repose peut se retrouver légèrement écrasée lors de la cuisson.

Four pour cuisson de pâte polymère

Comment bien cuire sa pâte polymère (fimo, cernit, sculpey…)

Cuire son projet demande quelques précautions. En effet, ces pâtes peuvent dégager des vapeurs toxiques si vous ne respectez pas la température de cuisson recommandée. Chaque marque possède des directives dédiées spécifiquement à leur produit et il est important de les suivre à la lettre. Consultez attentivement les recommandations indiquées sur le paquet de votre pâte polymère.

Je vous conseille également d’avoir des plats dédiés uniquement à la cuisson de vos réalisations. La pâte polymère ne devant absolument pas être ingérée, je vous recommande de garder vos plats pour cuisiner bien séparés de ceux dédiés à vos projets. Par précaution, je vous suggère également également d’aérer la pièce dans laquelle a lieu la cuisson.

Vous souhaitez plus d’infos concernant la cuisson de la pâte polymère ? N’hésitez pas à consulter cet article qui lui est dédié. Vous y retrouverez de nombreuses petites astuces afin réussir cette étape cruciale.

Quelle marque choisir ?

Les marques Cernit, Patatipatata, Kato, Sculpey et, la plus répandue en France, Fimo, proposent toutes des pâtes polymères avec cuisson. De manière globale, ces pâtes se travaillent de la même manière, et ce quelque soit sa marque. Cependant, d’une pâte à une autre, on peut noter de grandes différences concernant leur texture, leur élasticité, leur odeur. Pour plus de détails concernant leurs caractéristiques, je vous invite à lire mon article dédié aux pâtes polymères à cuisson.

Différente marque de pâte polymère avec cuisson

Pour ma part, j’apprécie les capacités de la Super Sculpey medium, d’autant plus au vu de mes différents projets. Elle m’offre assez de souplesse et de finesse pour réaliser mes bustes, mes figurines, mais aussi mes pendentifs. Malgré tout, j’aime aussi utiliser des pâtes autodurcissantes séchant à l’air libre, pour leur facilité d’utilisation… Pas de cuisson à prévoir, un coût qui est moindre, des pâtes qui peuvent extrêmement légères, c’est appréciable. Ces pâtes me permettent de réaliser des projets qu’il me serait impossible d’imaginer en Super Sculpey !

NoteEnvie de découvrir en détails de ces pâtes polymères à cuir ?
Pour en apprendre plus à leur propos, je vous invite à découvrir cet article qui leur est entièrement dédié.

 

Parlons maintenant des pâtes à modeler qui sèchent à l’air libre et qui ne nécessitent pas de cuisson.

Pâte à modeler autodurcissantes

Concernant les pâtes autodurcissantes telle que la Plastiroc, la Darwi ou la WEPAM, on zappe complètement l’étape de la cuisson. Pas besoin de s’encombrer avec un four, ni de calculer les dimensions de son projet en fonction de ce dernier. Il suffira simplement de laisser son projet sécher à l’air libre pour qu’il durcisse. Le temps de séchage dépend de la marque et du produit considéré.

Les avantages des pates à modeler autodurcissantes

L’un des gros points forts de ces pâtes, c’est qu’elles sont souvent moins chères que leurs homologues à cuir. Il existe d’ailleurs des recettes en ligne pour faire sa propre pâte autodurcissante. Les résultats de ces dernières sont plus ou moins concluant, mais il aura au moins le mérite d’amuser les enfants. Elles pourront également faire de jolies décorations saisonnières, de Noël ou de Pâques, avec très peu de moyens.

Différente marque de pâte autodurcissante
L’autre avantage à ne pas être cuite, c’est qu’elles peuvent habiller des éléments qui ne peuvent pas passer au four. Ainsi, une lampe peut se transformer en belle princesse, une bouteille en plastique peut se métamorphoser en maison de fée. Les possibilités sont énormes !

Les limites des pâtes à modeler sans cuisson

Malgré ses très bons aspects, il faut garder en tête que les pâtes autodurcissantes sont généralement plus cassantes. Elles ne seront donc pas adaptées pour certains projets. De plus, le fait qu’elles sèchent à l’air libre réduit considérablement le temps de modelage et peut compliquer la création. Il faudra également être très prudent sur la manière de conserver vos pâtes, un paquet mal fermé ne pardonnera pas.

Il existe beaucoup marques dans le monde qui propose leur propre pâte à modeler autodurcissantes. Parmi elle, nous retrouvons Giotto, Das, Cléopâtre, Padico, Darwi, mais aussi Fimo (avec la Fimo Air) et bien d’autres ! Là aussi, on trouvera de nettes différences d’un produit à un autre, autant du côté de la texture, de l’odeur, que de leurs capacités globales. Pour plus de détails concernant leurs caractéristiques, je vous invite à lire mon article dédié aux pâtes autodurcissantes.

En conclusion, quelle pâte polymère choisir ?

Il est important de considérer le choix de sa pâte en fonction de ce que vous comptez en faire. Il est difficile de réaliser des projets avec de beaucoup détails si vous choisissez une pâte autodurcissante dédiée aux enfants. Cependant, cette dernière pourra vous être utile pour créer une maison de lutin autour d’une bouteille en plastique. C’est pour cela qu’il est primordial de consulter les propriétés de sa pâte avant de se lancer. Ça évite des erreurs avec, par exemple, des bijoux fait d’un matériau qui risque de casser au moindre choc.

Tableau comparatif des pâtes polymères

Selon moi, la meilleure pâte polymère, autodurcissante ou non, est celle avec laquelle vous êtes à l’aise. Une pâte avec laquelle vous prenez plaisir à créer vous apportera bien plus de satisfaction et de réussite. Bien sur, leurs propriétés devraient vous aider à vous orienter sur votre choix, mais il est important d’en essayer plusieurs. J’ai eu de trop nombreux retours sur des personnes utilisant de la Fimo depuis des années et qui, après avoir commandé un paquet de Super Sculpey, ont fait de spectaculaires progrès tant cette pâte leur convenait. Pensez donc à tester 2 ou 3 pâtes avant de vous arrêter sur une marque. Ça vous économisera de nombreux mois dans votre apprentissage !

Ne restez pas sur vos a priori et n’hésitez pas à découvrir par vous-mêmes de nouvelles matières !

Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *