Bien débuter la polymère

Quelle Fimo choisir ? (Fimo Soft, Effect, Pro, Cernit, Sculpey)

Lorsque l’on débute un projet, on se retrouve vite confronté à la question décisive du choix de sa pâte Fimo. Et ça peut vite devenir un sacré casse tête !

Partout dans le monde, de nombreuses marques proposent une voire plusieurs gammes de pâtes polymères à modeler. Parmi elle, nous retrouvons Sculpey, Cernit, Patati patata, Kato, et bien sur la plus connue en France, la Fimo. D’ailleurs, beaucoup de personne parle à tord de « Fimo » lorsqu’elles parlent de pâte polymère, comme s’il n’y avait que cette marque qui existait. Cependant, pour en avoir testé un bon paquet, je vous assure que d’une marque à une autre, il peut y avoir de grandes différences de texture et donc ne pas du tout vous convenir.

Dans cet article, je vous propose de voir en revue les propriétés des marques les plus connues et utilisées. Quelles sont les caractéristiques de la Fimo ? Quelles sont ses points faibles ainsi que ses limites ? Et pourquoi ne pas tester une autre marque ? Ainsi, je compte vous donner toutes les clés afin que vous puissiez définir quelle est la pâte la plus adaptée pour vous.

Quelle Fimo choisir ?

Quelle Fimo choisir ? Comment déterminer quelle Fimo est faite pour vous ?

Dans la gamme des pâtes se cuisant proposée par Fimo, nous avons plusieurs produits qui sont intéressant pour toutes les personnes souhaitant réaliser des bijoux, mais pas seulement. Elle possède un choix de couleurs et d’effets un peu « magiques » très larges. On retrouve des teintes variées qui peuvent se mélanger facilement entre elles, mais également des pâtes semi-translucides, phosphorescente, pailletées… Le choix est très vaste de ce côté-ci, et clairement ça fait la force de cette marque !

Mais parmi toute cette gamme de produit, il est par moment compliqué de s’y retrouver. Voici donc la liste de toutes les pâtes Fimo actuellement disponibles sur le marché, avec l’ensemble de leurs caractéristiques. De quoi y voir un peu plus clair et, surtout, choisir parmi toutes ces pâtes Fimo !

La Fimo Soft & la Fimo Effect

Les Fimo Soft et Fimo Effect ont, selon mes différents tests, plus ou moins les mêmes textures/propriétés. Les Fimo Soft proposent des teintes plutôt classiques mais qui couvrent parfaitement toute la gamme des couleurs. Pour les paillettes et la phosphorescence, il faudra choisir du côté de la Fimo Effect, et rien ne vous empêche d’associer ces dernières avec de la Fimo Soft pour accentuer les contrastes dans votre projet.

Fimo Soft et Fimo Effect

Il faut malaxer la pâte avant de la travailler réellement. Une fois fait, elle possède une texture entre de la pâte à modeler pour enfant (type Play-Doh) et du chewing-gum. Elle a donc assez d’élasticité pour s’étaler très finement. Elle permet de réaliser tout un tas de choses, allant de bijoux avec des techniques tel que le millefiori ou de superbes dégradés, mais aussi réaliser de petits personnages. C’est d’ailleurs avec de la Fimo Soft que j’ai réalisé mes toutes premières figurines.

Les points forts de la Fimo Soft et de la Fimo Effect

De mon point de vue, voici ses réels points forts :

– une gamme de coloris et d’effets très larges

– une bonne résistance après cuisson car il faut y aller pour casser un projet

se ponce très bien et peut même se polir jusqu’à un effet très brillant

– peut se peindre, se vernir et aussi être recouvert de résine de glaçage

facilement trouvable dans n’importe quel magasin de loisir créatif

Les bémols de la Fimo Soft et de la Fimo Effect

Fimo avec poussières

Malgré tout, elle a quand même quelques petits défauts qu’il faut connaître pour s’éviter des mésaventures :

– elle a tendance à accrocher la moindre petite poussière environnante. Si vous aviez pour projet de sculpter avec votre gros pull d’hiver, oubliez tout de suite l’idée, car les petites fibres de laines vont se retrouver rapidement dans votre pâte. Je vous conseille d’opter plutôt pour des vestes en polaire si vous devez vous couvrir, ou des tenues en coton. Dans tous les cas, un plan de travail parfaitement propre vous évitera bien des saletés

les couleurs peuvent rester sur vos mains ainsi que vos outils, « tâchant » vos pâtes plus claires si vous ne lavez pas tout bien soigneusement entre chaque teinte

– elle a tendance à perdre en résistance lors de la cuisson, c’est-à-dire qu’avant de durcir, elle se ramollit et peut « retomber » avec la gravité. Attention, donc, si vous avez pour projet de faire des ailes de fée ou de dragon, à rajouter une squelette métallique à l’intérieur afin de lui donner assez de rigidité pour passer la dure épreuve du four

certains ne supportent pas son odeur, et je peux les comprendre. Je suis déjà tombé sur des pains dont le parfum de plastique « chimique » était difficilement supportable. J’ai cru comprendre que Fimo avait changé ses formulations afin de pallier à ce problème, mais je ne pourrais malheureusement pas vous en dire plus ni même savoir si vous serez ou non sensible à son odeur.

– elle prend rapidement les marques de doigts, et ça aussi, ça peut faire rapidement déchanter… On a une superbe petite figurine et nos empruntes digitales parsèment le tout ! Vous pouvez toujours essayer de récupérer ces traces avec du ponçage, mais j’ai bien peur que ce soit très long

Fimo avec traces de doigts

 

Choisir plutôt la Fimo Pro ?

La Fimo Pro, quant à elle, est destinée à des personnes cherchant un résultat plus poussé. Cependant, pour l’avoir testé, je n’ai pas vu de grande différence avec l’ancienne gamme de FimoClassic. Je suis peut-être tombée sur un paquet un peu vieux/défectueux, mais vu le prix, j’avoue ne pas avoir envie de retenter l’expérience. La pâte à tendance à s’effriter, il faut la malaxer longtemps pour la préparer puis commencer son projet. Elle a tendance aussi à être dure, donc si vous n’appréciez pas ce genre de texture, mieux vaut passer votre chemin.

La Fimo Mix Quick, un indispensable pour faire de la Fimo ?

Parlant de pâte qui s’effrite, la marque Fimo a également sorti un ramollisseur de leur pâte nommé Fimo Mix Quick. Je pense qu’ils ont souhaité venir en aide à toutes les personnes ayant de la Fimo trop dure dans leur paquet mais qui souhaitait malgré tout l’utiliser sans se faire mal aux mains. C’est d’ailleurs à cause de la friabilité et de la dureté de leur pâte qui m’a fait personnellement me détourner de cette marque. Je trouve le malaxage pour les conditionner bien trop long et fastidieux à mon goût.

Et la Fimo effet cuir, ça donne quoi ?

Fimo cuir effect

Enfin, la Fimo effet cuir offre l’opportunité de faire des bijoux avec un réel aspect « cuir ». Après cuisson, elle garde sa flexibilité, ce que les autres produits de la gamme n’offre pas. Bien sur, elle n’aura pas autant de flexibilité qu’un réel tissu, mais elle aura l’avantage d’être résistante à l’eau et de pouvoir laisser libre court à son imagination. Cette Fimo sera donc à choisir, si vous avez pour projet de vous lancer dans la confection de bijoux avec ce genre de textures.

En conclusion ?

En résumé, le gros avantage de la Fimo est d’être facile à trouver, elle propose une très large de gamme en terme de teintes et d’effets. Elle peut se révéler un véritable atout dans la confection de bijoux avec de nombreuses techniques pour créer de superbes motifs. Elle a toute fois quelques défauts, comme le fait qu’elle peut se salir très rapidement ou qu’elle peut être difficile à préparer avant de la modeler réellement. Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi toutes les teintes de ces Fimo pour que votre projet soit pétillant !

Malgré tout, même si Fimo est clairement la marque la plus connue en France, d’autres pâtes peuvent également faire votre bonheur. Il est donc intéressant de les connaître et éventuellement de les tester avant de s’arrêter sur une marque. Et si vous n’êtes pas satisfait de ces autres pâtes, il vous sera toujours possible de revenir vers Fimo et de choisir parmi sa large gamme sans aucun regrets !

Et pourquoi ne pas tester la Cernit… ?

Pâte Cernit Number One et Cernit Neon

Au niveau de la gamme Cernit, nous avons également beaucoup de choix : Cernit Number One (les teintes classiques), Cernit Nature (teintes naturelles), Cernit Shiny (plutôt iridescent), Cernit Translucent (transluscides et phsophorescentes), Cernit Neon (teintes très falshies) et j’en passe… La proposition des coloris et des effets ici est très large.

La Cernit Doll est davantage destinée à la création de figurine ou de poupée puisqu’elle permet de réaliser des projets en couleur « chair ». Les propriétés et la texture de la pâte reste toutefois proche de celle de la Cernit classique. Il n’y a, à mes yeux, pas une grande différence.

Globalement, je pourrai copier coller mon ressenti concernant la Fimo dans ce paragraphe, même si Cernit a quelques petites particularités qui lui sont propres.

Les avantages de la Cernit

légèrement plus résistante que la Fimo Soft après cuisson, elle garde une légère élasticité qui fait qu’elle cassera moins vite si votre bracelet en Cernit subit une pression ou un étirement. Moins vite ne veut malheureusement pas dire « jamais », car comme toute matière, elle possède ses limites

– elle est souvent vendue moins chère que la Fimo. Alors oui, c’est du détail, mais ça peut aussi faire la différence quand on a besoin de tout un panel de couleur

Le moins de la Cernit

déception

Sa texture peut-être vraiment variable d’un paquet à un autre en fonction de sa sortie d’usine. Il m’est déjà arrivé de tomber sur un pain trop frais qui sortait tout juste de fabrication. La pâte était tellement molle qu’il était difficile d’en faire quoique ce soit. Il y a des solutions à ce petit désagrément mais c’est tout de même bien d’être prévenu.

En résumé

Je trouve que les pâtes proposées par Cernit sont très proches des produits proposés par Fimo. Elle possède ses propres teintes avec des effets irisés absolument superbes. Elle est également un peu plus résistante que ses homologues. Le gros hic, c’est vraiment sa texture qui peut varier d’un paquet à un autre.

La Sculpey fait-elle vraiment la différence ?

Sculpey III, Sculpey Premo et Sculpey Soufflé

Les pâtes de marque Sculpey

La marque Sculpey propose elle aussi différents produits dans son catalogue. Les gammes Sculpey III et Premo sont celles se rapprochent le plus de toutes les autres pâtes colorées. Ces dernières proposent tout un panel de teintes, même si le choix est plus restreint que pour les autres marques. On retrouve également une pâte translucide que j’apprécie particulièrement. En effet, combinée à une autre couleur, elle donne un superbe effet « givré ». Et ça, c’est vraiment top si vous avez pour projet de créer un aspect « pierre précieuse ». Malgré tout, je les trouve trop « chewing-gum » à mon goût… Mais si vous apprécier ce genre de texture, n’hésitez pas une seule seconde !

On retrouve aussi la Sculpey Soufflé qui est très proche des deux autres mais qui est bien plus légère. Elle va donc être parfaite pour la création de bijoux dont le poids doit être limité.

La Super Sculpey, une pâte polymère semi-professionnelle

Enfin, Sculpey propose également la Super Sculpey beige, medium et ferme. Ces trois pâtes semi-professionnelles sont particulièrement appréciées des artistes qui réalisent des projets un peu plus compliqués. Et clairement, j’en fais partie ! Ainsi, ne vous étonnez pas si vous retrouvez très souvent la Super Sculpey Medium dans les pages de ce blog. La découverte de cette pâte m’a réellement ouvert à de nombreuses possibilités. C’est en partie grâce à elle que j’ai commencé à réaliser des bustes ainsi que des figurines plus complexes.

Pâte polymère Super Sculpey Medium Blend

Cette pâte est disponible en 3 malléabilité distinctes :

– la Beige (ou Originale) est la plus malléable

– la Medium qui est intermédiaire

– La version « Ferme » est, comme son nom l’indique, un peu plus « rigide » et donc parfaitement adaptée pour réaliser des détails très fins sur de petits éléments.

Les avantages de la Super Sculpey

Ces pâtes ont un toucher moins chewing-gum et légèrement plus cireux. De part leur texture, elles offrent donc bien plus de possibilités que leurs homologues colorées citées plus haut.

En comparaison aux pâtes décrites plus haut, elles marquent moins les traces de doigts et se travaillent bien plus facilement. Comme toutes les autres, elles se poncent et se peignent très bien. De mon point de vue, elles sont réellement adaptées pour réaliser des figurines.

Bustes réalisés en Super Sculpey Medium

Les petits moins de la Super Sculpey

En contrepartie, j’ai observé qu’elles étaient un peu plus fragiles. Il faudra donc faire attention aux projets réalisés avec ce matériau. En ce qui me concerne, mes réalisations ont pour but de décorer une étagère ou d’être moulée, cette contrainte m’impacte très peu.

Par contre, il faut savoir que ces pâtes ne possèdent pas tout un panel de couleur. En effet, elles ne sont vendues qu’en couleur chair translucide (Super Sculpey beige) ou en gris (Super Sculpey médium et ferme). C’est donc à vous de vous armez de peinture ainsi que de pinceaux pour mettre en couleurs votre projet. Personnellement, je trouve cette approche plutôt comme une opportunité de faire de jolis effets de couleur… Mais c’est aussi une étape à rajouter dans son process créatif !

En conclusion ?

Avant de se décider sur quelle Fimo choisir, il faut avant tout définir votre projet et les contraintes de ce dernier. En effet, nous avons vu que chacune des marques citées ici possède des avantages ainsi que des inconvénients. En fonction de vos projets, il vaudra donc mieux partir sur une pâte plutôt qu’une autre.

Posez-vous les bonnes questions ! Votre projet doit-il être résistant aux chocs ? Doit-il être coloré avec de superbes effets iridescents ? Ou est-il complexe avec de nombreux détails ?

question

Envie de réaliser des bijoux ? Je vous conseille de choisir la Fimo Soft et la Fimo Effect. Regardez les teintes proposées par Cernit. Essayez la Sculpey III transluscent qui vaut la peine d’être testée !

Vous êtes plutôt parti pour un dragon fantastique ou une figurine de votre personnage de manga favori ? Ces pâtes ne seront probablement pas les plus adaptées. Bien sur, il existe un tas d’artistes qui arrivent à faire des choses magnifiques avec de la Fimo, et ce avec un niveau de détails ahurissant…. Mais j’ai eut aussi de trop nombreux retours sur des personnes ayant testé la Super Sculpey trop tardivement. Et ces personnes m’ont confiées bien plus tard qu’elle avaient regrettées de ne pas avoir testé la Super Sculpey plus tôt. De ce fait, je ne saurais que trop vous conseiller de la tester afin de vous faire par vous-même une idée.

NoteVous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi toutes ces pâtes ?
Pas de panique ! Vous le trouverez peut-être du côté des pâtes autodurcissantes.
Je vous invite à lire cet article qui leur est entièrement consacré !
Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *