Bien débuter la polymère

Le matériel indispensable pour débuter la fimo

Lorsque l’on souhaite débuter la Fimo ou d’autres polymères, on s’intéresse rapidement au matériel indispensable à acheter. D’ailleurs, on ne sait pas ce qui est réellement utile parmi tout ce qui est proposé sur le marché. On se demande d’ailleurs si ça ne va pas nous coûter un bras… Et on en vient à se demander si la pâte avec seulement nos mimines ne ferait pas l’affaire… Alors j’aimerai bien vous répondre que « oui », mais j’ai également peur que vous soyez atrocement déçus du résultat. Mieux vaut s’équiper un peu, à moindre coût mais de manière réfléchie, plutôt que de dévaliser complètement au hasard le rayon des outils.

On va faire le tour des outils pour bien débuter, mais également ceux qui nous permettent d’aller un peu plus loin. Enfin, rassurez-vous ! Que ce soit avec de la Fimo, de la Cernit ou de la Sculpey, le matériel est exactement le même ! Vous préférez les pâtes autodurcissantes sans cuisson ? Pas de panique ! On abordera le sujet du matériel les concernant en seconde partie !

NoteVous vous lancez à peine et vous ne savez pas encore quelle pâte est faite pour vous ?
Retrouvez dans cet article toutes les clés pour trouver matière est la plus adaptée pour votre projet.

 

Et donc vous cherchez le matériel pour bien démarrer ? On va parler des outils de modelage, des emporte pièces et des silk-screens. Je vais aussi vous expliquer comment le papier d’aluminimum peut sauver votre projet en plus de votre porte-monnaie. Oui, je vous vois déjà froncer les sourcils à essayer de comprendre de quoi je parle… Mais je vous assure que je ne me suis pas égarée dans les placards de ma cuisine.

Bref, suivez le guide ! Et découvrez la liste du matériel indispensable pour débuter la Fimo !

Le matériel indispensable pour débuter la fimo

 

Le matériel indispensable pour bien débuter la Fimo

Le kit de démarrage à moins de 10 €uros !

Quand on a un petit budget ou qu’on ne sait pas si on va aimer ou non la polymère, on n’a pas envie de dépenser des mille et des cents… Et je vous comprends ! Je vous livre toutes mes astuces pour vous équiper à moindre coût !

kit de matériel indispensable pour bien débuter la Fimo

– les cures dents et/ou les bâtons de buis pour manucure. Avec une lime à ongle, on peut facilement poncer le bois et réaliser les formes que l’on souhaite. On se fait ainsi toute une panoplie d’outils. Personnellement, j’utilise quotidiennement 2 outils réalisé avec cette technique.

– une boîte de trombones, pour réaliser de petits trous ou des effets de textures, mais aussi pour faire office de « pseudo armature ». Clairement, ça ne remplacera pas une réelle armature (= squelette d’une figurine), mais un trombone déplié et coupé au bon endroit vous permettra de solidifier le cou d’un petit chat ou la liaison entre un bras et le buste d’un personnage.

un tube de colle auquel on a enlevé l’étiquette permet de faire un petit rouleau pour étaler la pâte. C’est pas hyper conventionnel et on ne peut pas étaler des mètres de pâte avec, mais ça a l’avantage d’être très peu cher. Ca m’a personnellement pas mal dépanné alors que j’ai égaré mon propre rouleau spécial polymère. Ca vous laisse également le temps de voir si vous apprécier ou non la polymère.

– des bouchons de stylo ou des capuchons pour en faire des emporte pièces.

– du papier d’aluminium. Ce dernier peut combler l’intérieur de votre projet s’il est volumineux. C’est tout bête, mais ça peut économiser un peu de pâte et également rendre une réalisation un peu plus légère. Aussi, une feuille d’aluminium déposée au dessus de votre projet pourra le protéger d’une chaleur trop directe lors de sa cuisson.

Attention !Attention !
Si la température de votre four est supérieure à celle recommandée, rien ne pourra l’empêcher de brûler ! Envie d’apprendre a réussir la cuisson des pâtes polymères ? Je vous invite à découvrir cet article où je vous confie toutes mes astuces ! 

Quand on a un peu plus de moyens…

level up

Parce qu’il y a des outils qui ont un petit coût mais qui change quand même pas mal la vie…

Un rouleau en acrylique « spécial polymère »

Parce que le tube vide de colle, ça va bien 5 minutes… Ce genre de rouleau est joli mais permet surtout d’étaler la pâte sans que cette dernière ne s’y accroche.

Du papier à poncer

Ce dernier qui vous permettra d’obtenir des surfaces plus lisses et donc esthétiques. Bien sur, à ne pas faire sur des surfaces que vous avez volontairement texturées…

Les lingettes nettoyantes

Elles permettent d’enlever toutes les petites poussières qui peuvent venir s’accrocher à la surface de votre projet. Autant pour des figurines que l’on va peindre, on peut s’en passer… Autant sur un pendentif réalisé en pâte irisée, c’est compliqué de passer à côté.

Un pinceau en silicone ou « shaper »

Cet outils permet de lisser les zones inaccessibles avec vos doigts. J’en ai testé quelques uns et le seul qui me plait réellement correspond à ce modèle-ci : la pointe moyenne souple reste souple ce qui lui donne une grande polyvalence. Après, si vous réaliser des projets plus petit que les miens, vous serez très certainement plus attirés vers des pointes plus fines !

Des emportes pièces

Parce qu’il est compliqué, à mon sens, de découper un rond parfait… Que l’on débute ou non ! Donc si vous souhaitez vous lancer dans une parure assortie, c’est mieux d’avoir un gabarit identique pour l’ensemble de vos pièces. Vous pouvez les acheter directement, le marché regorgeant de nombreuses formes plus ou moins fantaisistes… Personnellement, j’ai très peu d’emportes pièces, je recycle quelques capuchons et… Voilà ! Ca me permet essentiellement de réaliser des boutons sur une veste, ou des disques parfaitement rond lorsque je réalise des badges ou des portes clés. Mais bon, un vrai emporte pièce permet d’avoir un meilleur rendu de découpe et s’utilise bien plus facilement que des bouchons de récup…

Un kit d’outils de sculpture

kit d'outils à sculpture

Comme celui-ci. Je ne vous promets pas que vous allez tous les utiliser, mais certains d’entre eux feront assurément votre bonheur… Et comme on est tous différents, ça va être compliqué de prédire lequel vous conviendra réellement. Avec un kit d’outils aux alentours des 6 à 7euros, ça vous permet de découvrir différentes formes d’outils et donc de trouver celui qui vous plaira le plus.

De la peinture

Pour mettre en couleur vos projets ou rajouter de petits détails comme un visage

La machine à pâte

Normalement dédiée pour les personnes souhaitant réaliser leurs propres pâtes fraîches à la maison, elle est aussi très utile dans un atelier. Le système est simple : on met de la pâte en haut, on tourne la manivelle et une couche uniforme en sort. C’est utile pour réaliser de superbes dégradés de couleurs mais aussi pour malaxer plus facilement une pâte. Pour les personnes se tournant davantage vers la réalisation de sculpture, elle permet aussi de recouvrir rapidement une armature. Bref, elle a un petit coût mais c’est vraiment un petit plus. J’ai opté pour ce modèle tout simple qui est également abordable et qui couvre parfaitement mes besoins.
Il existe également des versions motorisées qui sont très appréciées des personnes qui travaillent beaucoup les couleurs avec ce genre d’outils.

Le matériel pour aller plus loin

Pour les bijoux

Il existe des outils qui servent en grande partie que pour la confection de bijoux. Cependant, c’est toujours bien de les connaître, parce que ces derniers peuvent dépanner lors de la réalisation d’un buste.

poudre sparkling cernit

– des poudres à effets. Ces dernières sont vraiment très nombreuses sur le marché. Vous pouvez obtenir un effet iridescent en l’appliquant à la surface, ou des couleurs changeantes en fonction de la luminosité/angle de la lumière.

– les silk-screens correspondent à de petits pochoirs spécialement conçus pour la polymère. Ils permettent de réaliser un motif sur la surface de la pâte facilement à l’aide de peinture ou de poudre à effets. De quoi multiplier les possibilités !

une petite perceuse de précision type Dremel qui, équipée d’un disque à polir, vous permettra de lustrer votre projet jusqu’à un effet brillant naturel.

Pour les sculptures de types figurines

stand pour sculpture

Là aussi, quelques outils davantage destinés à la réalisation de figurines mais qui pourront tout de même être utile pour d’autres types de projets :

des socles ou un stand à sculpture, comme celui-ci. J’ai longtemps fait sans… Mais quand j’ai enfin acheté mon 1er stand, ça a complètement changé ma manière de travailler sur les gros projets. Plus besoin de tenir la sculpture tout en espérant ne pas l’écraser… J’en ai maintenant 2, puisque j’ai toujours quelques projets en cours : l’un me permet de tenir la sculpture non achevée mis en pause, l’autre me sert lors de mes séances de sculpture.

– du fil pour les armatures, comme on peut en trouver par là. Indispensable, d’ailleurs, si on veut réaliser des bustes ou des personnages de plein pied. Ca permet de donner une certaine solidité au projet final. Il est également fortement recommandé de recouvrir cette armature par du papier d’aluminium afin d’économiser un peu de pâte et gagner également en solidité globale.

– un pince coupante ainsi qu’une pince pour se faciliter le travail de l’armature. On trouve d’ailleurs des kits à petits prix. Ces dernières peuvent également servir à l’assemblage des apprêts pour les bijoux.

Et pour les pâtes autodurcissantes ?

Pâte à modeler Darwi et DAS

Les mêmes outils que pour la polymère !

Globalement, tous les outils dont j’ai parlé pour la pâte polymère fonctionnent parfaitement sur les pâtes autodurcissantes. Le seul bémol que j’apporterai correspond à l’utilisation que l’on en fait, car certaines pâtes autordurcissantes comme le Plastiroc de Giotto peuvent se déposer un peu partout. En effet, ce genre de pâte est très humide et laisse de la matière sur les mains et les outils, comme l’argile. Pour les emportes pièces et les plaques de textures, je vous recommande donc de bien les nettoyer après usage. Ce petit geste évite de se retrouver avec de la pâte sèche dans les creux. Or, si vous avez de la pâte sèche sur votre outils, encore plus dans les petits détails d’une plaque de texture, vos prochaines empruntes marqueront ces dépôts de matières…

À titre d’exemple, il m’est déjà arrivé de me retrouver avec un petit morceau de plastiroc sec collé sur la pointe de l’un de mes pinceaux en silicone. Il m’a fallu quelques minutes pour comprendre pourquoi je « griffais » ma pâte polymère au lieu de la lisser… Un coup de chiffon, et mon pinceau en silicone est reparti ! Mais sur une plaque de texture comportant plein de petits creux, le nettoyage peut s’avérer bien plus compliqué !

déception

Ceux qui sont vraiment nécessaires pour les pâtes autodurcissantes

Même si on peut utiliser les mêmes outils que pour les pâtes polymères, il existe quelques indispensables dédiés aux pâtes autodurcissantes. Voici la liste du matériel auquel il faudra absolument songer :

tout l’attirail pour préserver votre pâte du séchage entre deux sessions. Des boîtes hermétiques, du film étirable, scotch pour refermer avec grande application le paquet après ouverture… Il faudra prendre grand soin à la manière de stocker vos pâtes autodurcissantes !

de l’eau. Toutes les pâtes autodurcissantes ne se travaillent pas forcément avec de l’eau, mais la plupart nécessitent réellement un ajout d’humidité pour ne pas sécher en plein processus. Je pense à la Plastiroc de Giotto essentiellement, mais aussi à la Hearty de Padico.

un chiffon à portée de main. Pour nettoyer vos doigts et vos outils après votre séance de modelage. Utile surtout pour les pâtes que je qualifie de salissantes comme le Plastiroc de Giotto.

 

NoteVous aimeriez en apprendre un peu plus sur les  pâtes autodurcissantes ?
Je vous en parle en détails dans cet article !
Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *