Fantasy

Le dragon dans la Fantasy, une créature qui fascine !

On découvre cette créature mythique dans beaucoup d’oeuvres, qu’elles soient littéraires ou artistiques. On les retrouve même à l’écran dans des films ou des séries à succès, mais aussi dans les jeux vidéos ! C’est comme si ces dragons avaient quelque chose à nous dire au travers de tous ces récits. Mais alors, qu’est-ce qui nous fascine tant, dans ces dragons présent dans la Fantasy ? On est tous fascinés par le dragon dans la Fantasy ! Mais pourquoi cette créature mystique est associée à la magie et à la puissance ?

Dragons de Fantasy, ces créatures mystiques qui fascinent

 

Un peu d’histoire

Sans forcément rentrer dans les détails, je vais vous parler un peu des origines du dragon. Pourquoi ? Et bien parce que je pense que d’avoir ces bases permet de mieux comprendre pourquoi on l’associe à la puissance.

Dans les textes historiques, le dragon apparaît d’abord sous les termes de drakôn, du grec antique, puis du latin draco. Dans ces récits, le dragon est systématiquement l’ennemi de l’homme qui se bat face à une terrible créature. Mais ce qu’il faut surtout comprendre, c’est que ce monstre n’est qu’une représentation afin de donner corps au récit. En effet, le dragon représente la menace du monde sauvage pour les textes de la Grèce antique, la barbarie des religions païennes au travers des écrits chrétiens. Dans la bible, on retrouve les dragons via les prouesses des saints sauroctones, ces chevaliers ou ces religieux les ayant combattu à l’aide de la prière ou d’un simple objet (corde…). Les plus célèbres sont Saint Georges, Saint Romain ou Sainte Marguerite.

les dragons dans l'histoire

Mais si le dragon n’est qu’une manière de représenter le « maléfique » de ces époques, qu’il provienne de la nature sauvage ou des croyances païennes, il n’en est pas moins terrible à affronter. Il faut donc une force surhumaine pour pouvoir combattre une telle créature ! Les personnes qui ont vaincu un dragon sont alors considérés comme des héros.

Bref, si vous voulez en savoir plus sur tout ça, je vous invite à regarder la vidéo de Nota Bene qui fait un topo aux petits oignons sur tout ça.

L’arrivée du dragon dans l’univers de la Fantasy

C’est grâce à certaines oeuvres que le dragon a pris une nouvelle place au sein de la Fantasy. Dans ces récits, il n’est plus la représentation d’un mal, il devient l’ennemi mystique en chair et en os. On s’éloigne donc de l’Histoire et l’imagination s’exprime pleinement.

Les dragons de Tolkien

Les dragons issus de l’univers de Tolkien sont fortement inspirés de la littérature médiévale européenne, notamment de Beowulf. Créés par Morgoth pour pouvoir affronter les aigles de Manwë, les dragons peuvent être de feu (urulóki en quenya), d’étincelles (fëalóki), ailés (rámalóki) ou des dragons-poissons (lingwilókë). Ce sont des créatures fières, jalouses, manipulatrices, mais aussi extrêmement rusées. Dotées d’un égo surdimensionné et d’une grande avarice, leur plus grande passion se tourne naturellement vers l’or et les pierres précieuses.

Les dragons de la terre du Milieu

Seuls 4 dragons de la terre du Milieu sont nommés dans les oeuvres de Tolkien. Glaurung, le premier dragon, ainsi que Ancalagon, Scatha et Smaug. Ce dernier est probablement le plus connu de tous, car il est le principal antagoniste du livre Le Hobbit. Ce dragon ailé, de couleur rouge dorée, est couvert de gemmes et de pierres précieuses. Nommé « le Dernier des grands Dragons », il apparaît lors de son attaque d’Erebor, cité naine connue pour son opulente richesse. Il veillera ensuite précieusement le trésor d’Erebor durant 2 siècles.

Craint par tous, Smaug symbolise l’avarice, l’orgueil et la tentation. Le combat qui l’oppose à Bard, l’héritier de Dale, est une lutte sans pitié. C’est d’ailleurs grâce à une grive qui montre son point faible qu’il fut tué par une flèche dans le ventre (seul endroit où il n’y a pas de gemmes sur son corps). La mort de Smaug n’est pas sans rappeler la mort d’un autre dragon célèbre de la mythologie nordique, Fáfnir, tué d’un coup d’épée dans le ventre.

Smaug, dragon emblématique de Tolkien

La ballade de Pern réinvente la position du dragon dans la Fantasy

On retrouve également le dragon dans La ballade de Pern, de Anne McCaffrey. Cette suite de roman débute en 1968 avec Le Vol du Dragon. Dans ces livres, il prend une place toute importante. Créature intelligente, elle établi une sorte de symbiose avec un humain et ce lien perdure jusqu’au décès de l’un ou de l’autre. Le dragon a besoin de son humain tout autant que ce dernier a besoin de lui. La puissante créature a d’ailleurs une place centrale dans la société humaine qui aurait bien dû mal à subsister sans cette redoutable aide.

Dans ces oeuvres, la vision du dragon n’est plus uniquement celle de cet ennemi féroce que l’on craint. Il devient un allier que l’on se surprend à aimer. La position du dragon change donc de ce que l’on a l’habitude de lire dans la Fantasy. J’ai personnellement dévoré cette série tant j’ai adoré les relations qui y sont décrites. J’ai même rapidement enchaîné avec la suite, complètement emportée par l’univers. Si vous êtes fans des dragons, cette saga est à découvrir sans hésiter !

la ballade de pern, Anne McCaffrey, l'intégrale I

Alors, pourquoi le dragon nous fascine tant dans la Fantasy ?

Bien sur, l’interprétation est toujours quelque chose de personnel, voir d’intime. Il est donc possible que vous ne partagiez pas du tout mon point de vue, et ce n’est pas grave.
Cependant, outre dans les récits de Anne McCaffrey, le dragon dans la Fantasy est toujours positionné en ennemi redoutable. Il crache du feu ou tout autres substances dévastatrices. Face à ces dernières, on réalise que l’homme est bien souvent complètement démuni. Et avec cela, l’auteur met d’autant plus en avant la domination de la créature sur l’ensemble des autres espèces.
Le dragon est d’ailleurs un animal sauvage qui n’hésite pas à se nourrir comme bon lui semble dans un troupeau de moutons (ou de tout autre espèce). On remarque ainsi qu’il n’a pas à proprement parlé de prédateur. Non, c’est lui qui est au dessus de la chaîne alimentaire et qui domine absolument tout le monde.
dragon dans la Fantasy
Et même dans la ballade de Pern, la créature est terrifiante ! Les humains qui ne font pas partis des élus craignent avec beaucoup de respect ceux qui sont liés à un dragon. Et les heureux élus qui développent une symbiose avec les dits dragons sont considérés comme de très bons combattants, voire comme des héros.
On remarque donc que cette notion de puissance est toujours associée aux dragons. Et au travers de celle-ci, on découvre un superbe moyen de valoriser l’humain. En effet, soit ce dernier est assez digne pour attirer la sympathie de cette terrifiante créature, au point d’être domptée par cet individu supérieur… Soit il devient un héros en combattant puis en tuant un dragon.
NoteVous êtes auteur de Fantasy et vous êtes en panne d’inspiration ?
Retrouvez cet article bourré de conseils pour ne plus jamais être confronté à la page blanche !
Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *