Être un artiste

Comment écrire ?

Méthode d’écriture : existe-t-il un mode d’emploi ?

On me demande souvent comment j’écris, et si j’ai des conseils pour les personnes qui souhaitent débuter. Désolée si vous cherchiez une to do list à suivre à la perfection, parce que malheureusement, chaque auteur à ses petites manies… Par contre, je peux vous donner des pistes de réflexion afin que vous puissiez trouver la méthode qui vous convienne à vous. Je vous livre également ma manière de procéder, si jamais cette dernière peut vous inspirer.

Comment écrire

Quel est votre style/genre d’écriture ?

Il existe tout un tas de style d’écriture allant de la biographie de faits réels à la science-fiction. Si vous n’avez pas pour projet de publier, ce n’est pas très important si vous n’avez pas exactement le thème en tête. Mais si vous avez dans l’optique de publier, c’est bien de connaître dans quelle « case » votre récit va être rangé.

Dans tous les cas, c’est important de définir le style de votre récit afin de pouvoir adapter votre rédaction à ce que vous souhaitez véhiculer. Un texte poétique n’aura pas du tout les mêmes codes ni les mêmes attentes qu’un article de blog ou un roman.

Improviser au fil de l’histoire ou tout noter avant d’écrire ?

Je pense que ça dépend beaucoup du caractère de chacun. Certains vont apprécier quelque chose de bien organisé, d’autres vont se sentir oppressés d’avoir un plan à suivre. Je pense que c’est une bonne chose de structurer sa rédaction. Ça permet d’éviter de partir dans tous les sens et surtout de perdre ses lecteurs. Mais est-ce que c’est une bonne chose de complètement brider son inspiration au moment où on en a ? Je ne pense pas non plus, parce qu’on peut sortir de superbes scènes en se laissant porter par son écriture.

Organiser son récit

Et moi, alors, est-ce que j’improvise ou est-ce que j’ai un petit cahier avec tous les points clés déjà défini ? La réponse est oui… et non ! Je connais les grandes lignes ainsi que la fin, parce que je serais complètement angoissée à l’idée de proposer une histoire sans connaître l’aboutissement. Et si je ne savais pas quoi faire et que je laissais mon lectorat en plan, ça me rendrait complètement malade !

Par contre, je me laisse aussi porter par l’inspiration au moment de l’écriture. En gros, je sais comment l’histoire débute et se termine, mais je n’ai pas tous les détails des péripéties intermédiaires. Et c’est le même schéma pour chaque tome et chaque chapitre : je pars de A, je sais qu’il faut que B et C se déroulent pour arriver à D. En écrivant, si une idée supplémentaire se prête à l’histoire, je la rajoute. Enfin, en théorie… Parce qu’il faut parfois faire des choix pour que le récit reste cohérent et garde un peu de mystère. Et parfois, je n’ai ni le B, ni le C, et c’est en écrivant que tout devient limpide.

Quand une idée jaillit, faut-il prendre des notes tout de suite ?

J’aurai tendance à dire… oui et non. Oui, parce que quand on a une idée géniale, elle peut aussi s’échapper aussi vite qu’elle est venue. Et c’est terriblement frustrant de ne pas pouvoir développer un concept qu’on sentait vibrer dans nos tripes. Mais il y aussi que certaines idées ne sont qu’éphémères, et qu’on a également pas tout le temps la possibilité de noter notre idée sur l’instant. Oui, bien sur, on peut avoir un petit carnet tout le temps sur soit, mais si vous êtes en train de conduire, vous lâchez tout pour prendre vos notes ? Honnêtement, ne prenez pas ce risque. Mais si l’idée s’envole…. ?

Dans ces cas là, je préfère ne pas culpabiliser et la laisser s’en aller. Pourquoi ? Parce que je me dis que si cette idée est géniale et qu’elle a réellement sa place dans mon histoire, elle me reviendra en mémoire d’elle-même.

Prendre des notes
Ce que je souhaite dire par là, c’est qu’en tant qu’auteur, on a tout un tas d’idées concernant notre projet. Certaines sont bonnes à prendre et sont même nécessaires d’être développées pour une bonne compréhension de l’histoire. Et puis d’autres… Pas du tout. Ça m’est déjà arrivé d’écrire toute une scène qui prenait un bon demi chapitre avant de réaliser que c’était tout bonnement incohérent avec le reste de mon univers. Peut-être que si j’avais laissé le temps de mûrir mon idée, je n’aurais pas passé ce temps précieux sur cette scène qui est au final partie à la corbeille.

Travailler sur ordinateur ou sur papier ?

C’est à vous de voir sur quel support vous vous sentez à l’aise. Certains se bloquent complètement devant un clavier car ils se sentent déconnectés. Lorsque l’on tient un stylo et que l’on écrit dans un carnet ou une feuille, on utilise beaucoup plus de connexions neuronales. Ainsi, nous avons beaucoup plus d’émotionnel et d’engagement qui se manifestent que lorsque l’on écrit sur un clavier. Pensez-y, si jamais vous vous retrouvez bloqués devant votre traitement de texte. Peut-être que vous n’êtes tout simplement pas sur le bon support.

Personnellement, je travaille sur ordinateur. J’ai déjà expérimenté l’écriture sur papier et de devoir retaper le texte sur ordinateur a été un véritable calvaire. Ce n’est pas pour moi.

NoteSi vous n’avez pas déjà lu mes autres articles qui parlent de l’écriture, je vous encourage à les découvrir !
Ces derniers pourront vous aider sur d’autres points qui n’ont pas été abordés dans cet article !
Les 3 questions à se poser avant de se lancer dans l’écriture
Faut-il écrire pour les autres ?

Se mettre dans des conditions adaptées

À quel moment de la journée ? 

Le plus compliqué, c’est de trouver le moment dans la journée où vous êtes le plus disposé à écrire. Nous ne sommes pas tous égaux de ce côté ci. Certains seront plus concentrés et dispo le matin très tôt, et d’autres seront plutôt de la nuit. Bien sur, on doit tous jongler avec nos contraintes personnelles, c’est donc par moment compliqué de trouver le moment le plus optimal.

En bref, essayez différentes horaires où vous pouvez vous consacrer à l’écriture, et observez celles où vous vous sentez le plus à l’aise !

Meilleures conditions pour écrire

Pour ma part, j’écris de préférence le matin. De manière globale, j’ai besoin d’être au calme, d’avoir ma playlist de musique dans les oreilles, et d’être sereine. C’est compliqué pour moi d’écrire si quelqu’un parle sans cesse dans mon entourage, si je suis interrompue par un coup de téléphone, ou si mon bureau est en désordre. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles je préfère écrire le matin : c’est généralement plus calme car tout le monde est occupé avec diverses obligations.

Où écrire ? 

Pour vous aider à définir des conditions optimales, listez à tout ce qui vous aide à vous concentrer. Si de faire brûler un bâton d’encens vous aide à vous relaxer, foncez ! Si vous avez davantage besoin d’un cadre qui vous ressemble, pensez à aménagement votre espace d’écriture en un espace qui vous ressemble. Un bureau rangé avec un moodboard ou une décoration que vous appréciez pourra vous aidez à mieux vous concentrer.

Combien de temps y consacrer ?

Là aussi, nous ne sommes pas égaux face à nos différentes disponibilités. Par contre, le conseil sera le même pour tout le monde : plus vous écrirez régulièrement, et plus l’exercice vous semblera facile. Je vous conseille donc de dédier un créneau quotidien si vous le pouvez.

Combien de temps à consacrer à l'écriture

De mon expérience personnelle, j’ai des jours avec et des jours sans. Le temps que je consacre à l’écriture est donc variable car j’ai des périodes où les mots « se bloquent ». Dans ces cas là, je préfère écrire 1 heure sur un article de blog pour retrouver une certaine aisance plutôt que de forcer et d’être déçue par mon chapitre. Sinon, je peux écrire 4h d’affilées sans problèmes.

Ecouter de la musique en écrivant, est-ce une bonne idée ?

Travailler en musique ou plutôt dans un silence complet….? À dire vrai, ça va clairement dépendre de vous. Si une playlist de musique vous aide à mieux ressentir l’ambiance que vous souhaitez véhiculer au travers de votre écrit, foncez ! Par contre, je vous déconseille de vous mettre une vidéo Youtube, un film, ou même de la musique qui vous donne envie de chanter. Pourquoi ? Parce que ces derniers risquent clairement de vous distraire de votre écriture.

Ecouter de la musique en écrivan

Je fais partie de ces personnes qui travaillent avec de la musique et qui ne peuvent pas s’en passer. Et l’écriture ne fait donc pas exception ! J’écoute beaucoup d’OST de film ou de jeux vidéos ainsi que de la musique dite « épique ». J’ai au moins 5 playlists pour couvrir les différentes émotions dont j’ai besoin, en fonction de la scène à écrire. C’est parfois lorsque je sélectionne de nouvelles musiques que je tombe sur un morceau qui m’inspire tout un chapitre.

Mon dernier conseil, probablement le plus important

Prenez plaisir à écrire. Si vous vous forcez, ça va tout de suite se ressentir dans votre texte. Et puis votre projet vous appartient. Si vous avez la sensation que votre récit ne vous ressemble plus, vous risquez de vous perdre complètement et vous sentir au service de votre écrit. Enfin, et surtout, vous êtes votre premier lecteur, alors… pensez à vous offrir à vous-même du rêve !

E.D.E.N. Tome 1 : L'éveil de Camille LemaireEnvie de découvrir mon 1er roman de Fantasy ?

Plongez dès maintenant dans l’histoire humaine et palpitante d’E.D.E.N. avec le 1er tome de la saga !

« Alors qu’il cherche désespérément une solution à ses problèmes, le jeune Nao rencontre un mystérieux inconnu : une carrure athlétique, un superbe visage encadré de cheveux blancs ainsi qu’un irréel regard lumineux.Nao n’en est pas certain mais une intuition le taraude. Non, cet individu n’est pas humain, tout du moins pas complètement. Il a peut-être fait une erreur en le suivant, mais tout ça n’a désormais plus aucune importance. Qu’il le veuille ou non, il est déjà propulsé au cœur d’un secret bien plus grand que tout ce qu’il n’aurait jamais pu imaginer. »

Également disponible en version numérique !

Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *